Vertiges, vertiges de ménière

Ostéopathie crânienne : migraines et céphalées

Les différences entre migraine et céphalée

La migraine se caractérise par une douleur habituellement plus intense que la céphalée. Contrairement à cette dernière, la migraine est aggravée par les mouvements de la tête et l’activité physique causant des variations de pressions intracraniennes.  Comme elle s’explique par une vasodilatation (ouverture) des vaisseaux cérébraux d’un côté de la tête (souvent précédée d’une vasoconstriction pouvant amener les troubles visuels appelés « auras »), elle s’exprime par une douleur pulsatile et unilatérale. La personne atteinte pourrait également présenter des nausées et une hypersensibilité à la lumière et aux bruits.

Les céphalées sont plus souvent d’origine cervicale et peuvent donc être en lien avec une lésion vertébrale haute,  la posture et les tensions musculaires (stress). Elles sont plus souvent ressenties des deux côtés de la tête sous forme de serrements. Même si elle pourrait durer moins d’une heure, la crise peut aussi être beaucoup plus longue que dans le cas d’une migraine : jusqu’à une semaine au lieu de trois jours.

Le traitement ostéopathique :

Habituellement, l’ostéopathe débute par dégager les os de la base du crâne : la symphyse sphéno-basilaire et son lien avec l’ethmoïde et les temporaux. Mais sa palpation raffinée lui permet aussi de détecter et normaliser des tensions membraneuses (dure-mère et autres méninges entourant le cerveau) ainsi que de rééquilibrer les pressions liquidiennes. Il ira également vérifier les articulations connexes : temporo-mandibulaire (mâchoire), les os de la voûte (frontal, pariétal) et la colonne cervicale, notamment l’atlas et l’axis.

Comme ce système crânien est en lien avec le bassin par l’intermédiaire, entre autres, de la dure-mère qui entoure la moelle à l’intérieur de la colonne vertébrale, il évaluera aussi le sacrum et les iliaques.

L’ostéopathie se caractérise par son approche globale : la posture, les viscères, les fascias (dont les fascias cervicaux se terminant sur la base du crâne) seront considérés. Ceci permet de mieux contrôler le nombre, la durée et l’intensité des maux de tête, voire,  les faire disparaître.

#migraines#osteopathie#lyon#christophe#barrancos

Source : http://qualita.ca/indications-de-losteopathie/osteopathie-cranienne-migraines-et-cephalees/